Chirurgie >> Chirurgie restrictive >> Gastroplastie par agrafage

Gastroplastie par agrafage

L’agrafage : Silastic Ring Vertical Gastroplasty (SRVG) :

S.R.V.G. : Agrafage Vertical et AnneauCette intervention est connue depuis 30 ans et a évolué de multiples fois. C’est ainsi qu’il en existe différentes variantes.

La petite poche est créée dans la partie haute de l’estomac au moyen d’un agrafage vertical de 4 rangées de 16 agrafes (pour des raisons de facilité du dessin, seules deux rangées ont été représentées).

La vidange de cette poche de gastroplastie est contrôlée par un petit anneau non réglable. L’intervention est réalisée par une mini-laparotomie, c’est à dire une petite incision de 5 à 6 cm à la partie haute de l’abdomen. Dans le même temps opératoire, une valve anti-reflux peut être créée pour annihiler la possibilité de reflux œsophagien postopératoire et/ou tardif, situation souvent déjà gênante en préopératoire chez le sujet obèse.

La sortie de la clinique est autorisée après 2 à 3 jours. L’alimentation est au départ fractionnée et évoluera vers une alimentation normale en 2 à 6 semaines.

L’amaigrissement débute ainsi directement après l’intervention. La perte de poids la plus importante est rencontrée le premier mois. De par sa technique et la perte de poids importante, c’est une intervention qui s’applique très bien aux personnes en super obésité, soit de manière définitive, soit en première intention avant un bypass.

Complications per et post-opératoires précoces :

Une chirurgie quelque elle soit peut s’accompagner de complications. Celles-ci doivent être évoquées même si elles sont peu fréquentes. Le but de cette énumération n’est pas de vous effrayer mais de vous informer au mieux afin qu’en cas de survenue d’un de ces problèmes, vous soyez prêt à y réagir.

Les complications possibles peuvent être de deux types :

- les complications d’une chirurgie abdominale : ce sont les complications qui peuvent être rencontrées dans n’importe quel type de chirurgie abdominale. Il s’agit des complications :

  • Intra abdominales : abcès, hémorragie, pancréatite,...
  • Générales : infections pulmonaires ou embolies, phlébites,... (utilité de la prévention sous forme de bas de contention des membres inférieurs et d‘injection de produits diminuant la coagulation du sang)
  • Plaie : infection, hématome, éviscération, sérome,...

- les complications d’une chirurgie bariatrique : ce sont les complications propres à la chirurgie de l’obésité. Elles diffèrent en fonction du type d’intervention. Dans la SRVG :

  • fistulisation : L’agrafage sur l’estomac comporte un risque de fistulisation par nécrose entre certaines agrafes. Il s’agit d’une complication rare (0,1%) et imprévisible qui conduit rapidement à la péritonite et au sepsis qui sont des complications sérieuses au pronostic vital et nécessitent une réintervention précoce et éventuellement un séjour en unité de réanimation.

Complications tardives :

Liées à la chirurgie abdominale en général :

  • Plaie : éventration

Liées à la chirurgie bariatrique :

  • Reprise de poids (+/- 10%) : Causes :
    • Fistule par perte d’agrafes : c’est la cause principale de reprise de poids après SRVG. Elle est indolore et s’accompagne d’une perte de satiété. Elle peut conduire à la réintervention pour assurer le contrôle de l’obésité si le régime ne suffit pas.
    • Perte de l’anneau par migration vers l’intérieur de l’estomac ou bris : Elle est asymptomatique mais peut conduire à la réintervention pour assurer le contrôle de l’obésité.
    • Dérive de l’alimentation vers des nourritures hypercaloriques non consistantes.
  • Dysphagie (difficultés pour s’alimenter) : Du fait de la contrainte de l’anneau, un retard de vidange de l’estomac peut apparaître. Des vomissements peuvent également se présenter et une intolérance pour la viande et le pain. Des conseils diététiques vous seront prodigués pour écarter cet ennui. Il est très rare de devoir enlever l’anneau pour cette raison.
  • Obstruction alimentaire dans l’anneau : Certains aliments comme les fruits secs, les champignons non ou mal mâchés ou certains gros médicaments peuvent se bloquer dans l’anneau et seront enlevés par endoscopie.
  • Oesophagite et pyrosis (brûlant) : rarissime puisqu’une cure anti-reflux peut être associée à la gastroplastie.

Photos de patients :

Calcul de votre IMC

Calculez votre IMC

(Indice de Masse Corporelle) et analysez le facteur de risque de votre IMC.

Calculez
Forum Chirobes

Accédez à notre

forum en ligne sur la chirurgie de l'obésité, destiné aux patients et aux professionnels.

Voir le forum
Newsletter

Inscrivez-vous à

notre newsletter et

recevez régulièrement des infos sur la chirurgie de l'obésité.

Inscrivez-vous
A consulter